Ce compte-rendu n’est composé que de citations individuelles de personnes

participant au cercle de paroles. Elles ne sont en aucun cas un avis partagé de

tous.

L’atelier se tourne vers des extraits des la Loi El Khomri. Nous lisons les

articles à voix haute et laissons le débat libre ensuite.

1Ère lecture

: article sur les licenciements non justifiés

→précarisation, libéralisme, capitalisme…

:

 

2ème lecture

: Accidents et maladies

→ citation de la métaphore du mouton

→ évoque le problème des banques et des moyens d’échanges, qui reposent sur la

confiance

→ Désastre du capitalisme

:

monnaie locale

: ne prend pas à Rochefort à cause des grosses entreprises qui

refusent de participer, à l’inverse des petits commerçants qui jouent le jeu mais ça

ne grossit pas.

Mais cette monnaie locale servira le jour où la bourse s’effondrera

– il faut lâcher le système pour en attraper un autre. D’ici là il faut montrer qu’il y a

mieux, qu’un autre système est possible et est tout près.

– Problème de territoire

?

– Comment est financé le système de soin

Notre système de soin est de faire une caisse commune et de piocher dedans quand

on en a besoin.

→ En principe, le système est bon. Mais pas en pratique. D’où le fait

de se tourner vers le contrôle des pratiques.

:

»

– Les abus

Le scandale des opérations de l’appendicite avant 1980

Quand

j’étais enfant, 1 camarade sur deux se faisait enlever l’appendice dès qu’il avait mal

au ventre ( pareil pour les amygdales ). C’a a été un abus phénoménal des

médecins

temps.

: on recherche toujours plus confortable depuis la nuit des

→ L’école formate

aveugle. Alternatives

: à la compétitions, aux inégalités, la productivité, à l’obéissance

?

Ecole à la maison

?

(Ne pas lâcher cette avancée sociale pour autant, l’école est encore une fois en

pratique quelque chose de génial car tout le monde ne peut pas éduquer ses

enfants )

Mutualisation des savoirs à l’échelle d’un village par exemple ?

→L’évolution qu’on fera dans notre système c’est l’évolution qu’on fera dans notre

tête.

3Ème lecture

prévention.

: Examen médical devenu examen d’information et de

→ Témoignages

:

« «

»

quand je passais l’examen médical, cela me permettait de refuser des

boulots qui faisaient bouger le dos car j’ai 3 hernies discales.

Lorsque je travaille sur un bureau toute la journée, j’ai des douleurs au

coude pendant des heures. Je ne pouvais pas avoir d’aides tant que je n’avais

»
« la visite dépend du médecin »

«

pas de réel problème.

J’ai travaillé pendant un long moment en tant que fonctionnaire puis je suis

passée en libéral. Quand j’ai eu un accident grave, je n’ai pas pu recevoir de

cotisation journalière, alors que j’avais cotisé comme tout le monde et que je

ne pouvais plus travailler correctement. J’ai été obligée de continuer malgré la

douleur et je gagnerai 600euros de retraite..

»

– Une personne en libéral est un peu plus libre que les salariés ou

fonctionnaires. Donc ils ne peuvent pas les mettre aussi bien au pas. «

En tant

que fonctionnaire, je suis protégée, je suis indemnisée si je m’arrête, j’ai des

vacances mais je suis contrôlée, j’ai des horaires fixes que je dois tenir..

Deux systèmes

ils deviennent des escalves.

:

1 libre et 1 sécurisant, les gens préfèrent le sécurisant et donc

Les retraites des libéraux sont mal gérée. Les artisans par exemple payent

leurs cotisations sur 3 ans. Donc en 2016, ils vont payer celles de 2013. Autant

dire que s’il y a un écart à la baisse des recettes, c’est la galère

»

!

L’holacratie

: modèle de hiérarchie dans l’entreprise qui se passe de chef

– Isolement dans l’entreprise

: on nous isole des autres pour ne pas s’unir.

– Aspect financier comme seul gestion de l’entreprise.

Publicités