(début prise de notes 19h)

Ce compte rendu n’est composé que de citations individuelles de personnes participant à l’atelier. Elles ne sont en aucun cas un avis partagé de tous.

Sous ordre, ne prennent normalement pas d’initiatives :

BAC : Brigade anti-criminalité

CRS : Compagnie Républicaine de Sûreté (=groupe sans libre arbitre, un seul cerveau pour tous)

Les forces de l’ordre existent parce qu’on a peur du désordre.

Etre flic, c’est un choix de métier qui te permet de t’exprimer par la violence. Quand la personne s’engage, cela peut être pour de bons motifs ; après, elle peut devenir « barjo » quand on lui demande de faire des « saloperies » … Les publicités pour pousser les gens à s’engager ne sont que manipulation du peuple.

Les flics sont formatés en fonction des choix politiques. Où situe-t-on l’intérêt général ? L’armée est une machine très bien huilée au niveau du conditionnement, la personnalité de chacun n’est pas en question.

On ne peut pas remettre en cause l’existence de la police. Il faut différencier la police de répression, de défense et de proximité.

  • Pourquoi les flics provoquent-ils la violence ou sont-ils violents ?

Pour maintenir l’ordre

Pour faire peur

Pour énerver le peuple lors des manifs, délégitimer les mouvements (attention aux flics infiltrés)

  • Les casseurs font partie des manifestants et c’est grâce à eux que les ZAD survivent par exemple.

Cerner ce qu’est la violence :

Elle peut être légitime et juste.

Chomsky disait « si vous voulez être violents, il faut être sûrs de gagner »

Publicités