ORDRE DU JOUR
Devenir du camp / actions militantes / aménagement du Gabut / fonctionnement des commissions / décisions collectives / qu’est-ce que Nuit Debout ?

Devenir du camp

[Plusieurs éléments de cette section n’ont pas été publiés pour des raisons de sécurité, nous vous invitons à nous rejoindre à la scène du Gabut entre 17h et 20h (fonctions du programme) pour avoir le compte rendu dans sa totalité.]

Nuit Debout s’inscrit dans l’idée du Gabut, point de culture populaire ; c’est en accord avec la volonté de la mairie
Le lieu se prête à une occupation et à une utilisation contraire à la privatisation
Il faut laisser une trace dans l’histoire de la ville de La Rochelle

Intérêts du camp :

  • –  On ne se limite pas à une structure légère pour des questions logistiques : canapés, tableaux,etc
  • –  On met des choses en place (free-shop, jardinières, etc)
  • –  On va au-delà des assemblées en apprenant à vivre ensemble, à s’auto-gérerOn ne se limite pas au camp, on fait aussi des cercles ailleurs : pour cela, il faut la participation d’autres personnes
    Laisser la forme d’expression à tout le monde : certains s’expriment en construisant des bâtiments ! Comme nous tenons une permanence, un minimum de confort est souhaitable, notamment concernant la météo (cet hiver?) ; free-shop indispensable vu qu’on commençait à accumuler et que c’était compliqué de tout désinstaller et réinstaller tous les jours

    Actions militantes
    Actions non violentes / violentes, légales / illégales

    . Quelle action des gens présents au moment où les flics arriveront ?
    S’enchaîner au site ?
    Il faut que le mouvement reste pacifiste. Si on se met en conflit direct, ça ne marche pas. Mais notre mouvement est déjà violent pour l’Etat, on se ré-accapare notre bien.
    Ce ne sont pas les gens de ND qui ont à décider ça, c’est l’Etat qui réagira, avec ou sans violence. Il faut être prêt à se battre quand l’Etat le décidera
    . Qu’est-ce qu’on fera après l’expulsion ? (réponse fonction du point précédent)

. Député européen Morin présent à 19h : va-t-on le rencontrer ?
. Faire une pétition papier en plus du web
. Barrière entre les belles idées et le concret : l’endroit se prête à la création, il faut laisser faire la spontanéité et pas forcément tout discuter en AG
. Mardi 10 mai : journée contre l’esclavage : que fait-on ?
. 15 mai journée de mobilisation générale : montrer qu’on existe encore : mettre le paquet sur une date permet de mobiliser les gens qui n’ont pas le temps de venir quotidiennement
. Les ND Boulogne sont d’accord pour se mobiliser avec nous.

Actions non violentes : référent Manu : nettoyer les plages (Que fait-on des sacs poubelles? Une autre action ?) référent Céline : boycott (arme ultime face au capitalisme)

référent Julien : renommer les rues en accrochant des pancartes

nettoyer la ville (parcs…)
péage gratuit
opération escargot sur le pont de l’Ile de Ré : attention aux condamnations

Aménagement du Gabut

5 possibilités : (28 personnes votantes)
. on attend d’être délogé : on ne touche à rien >> NON
. on met fin au mouvement : on démonte tout >> 1 voix
. on convertit : défaire pour refaire mieux : on pérennise autrement pour contourner les reproches de la mairie : « scène ouverte et dons des citoyens à la ville » / illusion qu’on est en train de démolir / s’organiser sous une forme de 3×8 : avoir la structure la plus légère possible permettant de se réunir et d’échanger >> 17 voix
. on attend d’avoir une notification officielle : si cela dure 6 mois, on peut faire des bâtiments magnifiques, dans la même lignée : lourds, gros et hauts : soyons utopistes ! >> 7 voix
Proposition de construction d’un bâtiment dédié aux médias
Danger de se mettre en porte-à-faux par rapport à la loi ; est-ce trop tôt pour construire ?
Est-ce que cela vaut le coup de casser un mouvement d’un mois seulement pour un free-
shop (construit sans décision démocratique)?
. aménagement responsable : construction de l’agora (et de la bibliothèque) en premier (en réduisant le free-shop?), ajout de bâtiments plus lourds par la suite, si pas d’expulsion >> 3 voix

Décision actée, désormais mise en place par les référents : on arrête le free-shop pour l’instant, on fait en sorte qu’il fasse moins de 20m2 et on voit à la prochaine AG ce qu’on en fait.

Mobilisation d’une équipe construction ! Les constructeurs ne veulent pas passer leur temps à construire et déconstruire en fonction des décisions de l’AG : 17 personnes pour aider ?
Pendant cette semaine, nous n’avons pas pris le temps de réfléchir à l’aménagement. Acceptons d’interrompre les constructions le temps de poser les choses, quitte à frustrer les constructeurs. Garder le côté circulaire car il est symbolique : ce n’est que sur l’image du mouvement que les gens se basent alors que le débat intéresse les gens, qu’ils se prennent facilement au jeu

Si on se fait détruire l’agora par la police, cela sera aussi très symbolique Faire des plans et les proposer en AG

 9 jardi-bancs à mettre en rond
 Réutilisation des mini-bancs blancs (pieds de palettes)
 Chaises en nombre
 Récupérer des voiles pour la pluie, car c’est important d’avoir un toit  Tivolis à construire ?
 225 palettes pour faire la scène

Avoir d’abord ce qu’il faut pour discuter dans de bonnes conditions / rentrer en communication, comme les jardibancs, et décider ensuite de ce que l’on construit
L’agora peut permettre de fédérer et de trouver des gens pour construire ensuite

Pourquoi sépare-t-on agora, free-shop et scène ouverte ? C’est un tout, avec une dynamique commune

Fonctionnement des commissions

. On a fait des progrès au niveau de l’organisation. Mais la durée des AG est un souci, il faut arriver à les limiter
. Commission camp :
Référent camp : passation de pouvoir entre Guigui et Stéphane

. Commission construction :
Avant de construire l’agora, il faut discuter de l’emplacement avec Gabut Libre et CUGE en leur présentant plusieurs plans
Il faut tout repenser dans le sens de l’agora en résolvant en même temps la problématique du stockage, car elle permet de montrer qu’on est là pour discuter
NON FINI, AG TROP LONGUE

Décisions collectives

. Quels sont les objectifs du lieu à court terme?
>> nous ne sommes pas les seuls usagers du lieu : Gabut libre et CUGE font une animation bientôt sur notre campement
. Faire une deuxième AG dans la semaine pour ne pas avoir à attendre une semaine avant certaines prises de décision
. Pour chaque futur cercle de paroles, définir les objectifs de Nuit Debout pour parvenir au final à faire le tour de la question
NON FINI, AG TROP LONGUE

Qu’est-ce que Nuit Debout ?

. Quel est le plus petit dénominateur commun ?
Avoir un message clair pour fédérer
La priorité de ND, c’est d’abord se rencontrer, développer la culture de l’échange, faire de l’éducation populaire : universités populaires permanentes
La culture qu’on acquiert avec les autres, le savoir, donnent du pouvoir
Parler ne sert à rien, il va falloir agir
. Question du titre de notre blog : « La Rochelle Debout » ou « Nuit Debout » ? Nuit Debout est une marque déposée, or on ne veut pas forcément faire comme Paris. Cela pose problème si on ne se reconnaît pas dans ce que font les autres mouvements. Sémantique de « Nuit » <> verbe –nuire-.
. Retravailler l’image : nous ne sommes pas QUE des contestataires
Le but étant de changer cette société, le monde pourri dans lequel on vit
Si des gens ne veulent pas changer, comment fait-on ?
Utilisation de moyens illégaux ? Attention à l’utilisation de mots qui font peur comme « sabotage ». La bonne image attire du monde. L’objectif est d’abord d’attirer les Rochelais puis de discuter de l’évolution du mouvement en AG.
. Il faut que notre mouvement soit créateur, fertile, en dépassant le cadre que nous impose la mairie. Pourquoi tuer cela ? Il y a un potentiel de beauté dans le groupe, il ne faut pas passer à côté et risquer de perdre des gens. Cette démocratie est fatigante et malsaine. Soyons en forme, laissons faire l’instinct, c’est mieux !

Autre

. Communiquer en dehors du camp pour fédérer : aller dans les quartiers populaires, essaimer par les réseaux sociaux, tracter au niveau des bars du Vieux Port
. La démocratie, c’est le bordel, cela prend du temps
. Pour faire une demande officielle de poubelles (jaunes, bleues…) à la mairie, il faut prévoir un budget de 50 euros par jour

Réutiliser chacun de nos déchets, faire une recyclerie
. Les cigarettes dans le cercle de paroles posent problème
. Chacun doit avoir le choix de sa propre vie ; aujourd’hui, ce n’est pas le cas . Mathis s’occupe de faire un logo

. ND Rochefort :
Seulement les samedis soirs sur la place de la mairie à partir de 19h (trentaine de personnes) Deux questionnements : « Qu’est-ce que la Nuit Debout ? » / « Qu’est-ce que la démocratie » Deux problématiques : réactions par rapport à l’incinérateur

par rapport au nouveau maire Une lutte : contre la nove langue, travail sur les mots utilisés

Une idée : le journal, rassemblant des témoignages, recueillis sur des thématiques précises . ND Poitiers :
Tous les soirs 18h réunion des commissions et 19h AG
Il y a une commission féministe

Publicités