Recherche

LA ROCHELLE DEBOUT

Mois

mai 2016

Cercle de parole OGM – 21 Mai – 18h

Ce compte-rendu n’est composé que de citations individuelles de personnes participant au cercle de paroles. Elles ne sont en aucun cas un avis partagé de tous.

OGM = solution adoptée pour plus de productivité, de rendement, de façon à nourrir 10 milliards d’êtres humains.

Monsanto a fait faire des études pour montrer l’absence de risques, sauf que cela manquait de recul par rapport au long terme.

Problème des preuves.

Mutation de l’entreprise prévue, car les fins de contrat des directeurs de Monsanto-monde sont en 2017. Il n’y a pas que Monsanto : Bayer, qui est en train de racheter Monsanto ; Syngenta, rival suisse, autre géant des pesticides.

Un des problèmes vient des semences :

. il faut en racheter pour avoir le droit de semer à nouveau

. les semences Monsanto sont hybrides, donc non réutilisables

. loi interdisant l’utilisation de semences non achetées dans le commerce >> catalogue officiel

. pression des démarcheurs commerciaux

. pression d’organismes agricoles

. les agriculteurs se font menacer, harceler

En réponse à ces problèmes :

. développement de la polyculture et d’associations végétales

. troc de graines

. le bio répond à la perte de moitié des qualités nutritives des aliments, car il est plus nourrissant ; exemple des substances nutritives des pommes (la FAO a reconnu que le bio pouvait permettre de nourrir l’humanité)

Exemples de retombées dans le monde :

  • explosion des maladies de civilisation, notamment à cause du traitement des denrées stockées >> vente de glyphosate en explosion !
  • Mexique : suicides d’agriculteurs à cause de l’échec du système agricole
  • Inde : retour en arrière, à l’agriculture traditionnelle
  • Pays-Bas : scandale des petits pots pour enfants Blédina fabriqués à base de semences de Monsanto (donc OGM) ; les citoyens hollandais ont lancé un mouvement, écrit une pétition et exigé le retrait des petits pots des magasins, en menaçant de boycotter tous les produits de la marque ; Blédina a retiré les petits pots de la vente aux Pays-Bas et déplacé son marché en France…
  • Brésil : élevage intensif : 3/10 animaux sont nourris aux OGM, terres déforestées >> impact sur la santé : problèmes génétiques, maladies (la production animale est la première cause de déforestation)
  • Vietnam : pendant la guerre, Monsanto a fabriqué l’agent orange, qui avait vocation d’éliminer durablement les populations
  • Guerre Afghanistan/Etats-Unis pour récupérer le lithium ; les métaux lourds servent à la fabrication des batteries, notamment pour les voitures électriques. Exemples de la Prius, voiture japonaise extrêmement polluante/de la Teslat qui permet une production énergétique efficace moins coûteuse

Problème de la spéculation financière sur l’achat des terres agricoles ; exemple en Amérique latine, avec les pressions policières lors des manifestations.

Le système capitaliste a réduit le nombre d’agriculteurs ; on peut parler de chômage fabriqué.

Pour continuer la consommation d’OGM, il existe des campagnes qui encouragent les femmes à allaiter au biberon.

On trouve aussi des pesticides dans l’alimentation animale.

Attention au terme « agriculture raisonnée » : c’est en fait de l’agriculture chimique. Il faut lire le cahier des charges de l’agriculture raisonnée : c’est du bluff pour concurrencer l’agriculture bio.

Problématique des subventions pour l’agriculture qui exclut l’agriculture bio, au profit de l’agriculture polluante. Les plus grosses subventions versées par la PAC sont destinées au Prince de Monaco et à la Reine d’Angleterre, car ce sont les plus gros propriétaires de terres agricoles en France.

Problème des jardiniers qui dosent trop en pesticides et engrais.

Problème d’éducation des gens souvent dans l’opposition, plus que dans le soutien des activités positives, des solutions pour le changement. Comme l’opposition ne fonctionne pas, le système se dégrade.

Problème des éoliennes et des panneaux solaires souvent pas construits car cela affaiblit la valeur immobilière des terrains (bruit, bétonnage). Ou éoliennes construites dans des milieux non venteux. Il n’y aurait que 50% des éoliennes qui seraient effectivement raccordées au réseau. Problème des éoliennes dont l’électricité produite est redistribuée dans des régions lointaines au lieu d’être redistribuée dans des villes proches.

Les énergies renouvelables sont un effet de mode ; les lobbyings (EDF, AREVA) s’appuient sur cette mode pour rentabiliser leur vente de produits, comme les éoliennes vendues aux particuliers (manipulation de la population).

L’éclairage collectif rassemble les objets (lampadaires de rues, vitrines) les plus énergivores en consommation énergétique.

Gestion de l’eau potable : moins de 2% de l’eau potable est bue ; quand tu utilises 1L d’eau de ton robinet, 100L se perdent dans le réseau français à cause des fuites. (tous les filtres à eau vendus dans le commerce ne filtrent pas bien le calcaire et le plomb)

Solutions pour réduire la consommation d’OGM, les effets néfastes des pesticides, les différentes pollutions ? :

. Retour à la terre ou solution aquaponie (défections de poissons servant d’engrais) adaptée au milieu urbain ?

. Agriculture très productive possible, permettrait de résorber le chômage.

. Choisir ses dépenses : boycotter les OGM et les pollueurs

. Favoriser les productions locales et les circuits courts

. Production agricole sur toitures (toits végétaux)

. Convertir les espaces verts publics

. Pour chaque terroir, la solution est différente ; localement :

> une agricultrice de Vendée propose des terres à louer pour de jeunes agriculteurs bio

> groupe de recherche au niveau de LR : collectif des fermes urbaines

. Laisser un couloir de 200m de protection entre les écoles et les champs traités plutôt que les 20m existants !

. Utiliser un fournisseur électrique écologique comme NRCoop

. Utiliser les voitures électriques ou les transports en commun pour évoluer vers des transports moins polluants

. Utiliser les réseaux de récupération, comme « Roule ma frite » pour faire fonctionner les moteurs (huile de friture récupérée dans les restos)

. Site internet à partager sur facebook : consommateurspascobayes.fr

. Un réchaud capable de chauffer l’eau de manière plus rentable que les barres d’uranium a été créé l’an dernier

. Possibilité de refuser l’installation d’un compteur linky en s’appuyant sur la loi qui l’y autorise

Atelier féminisme – 25 Mai – 18h

Introduction

1) C’est quoi le Féminisme ?

2) On en est où en matière d’égalité ?

3)Pourquoi les mouvements sociaux doivent-ils être féministes ?

Est-ce que la volonté de faire un groupe féministe reflète la pensée que certaines femmes

se croient « mieux » que les hommes ?

– Non, c’est la possibilité pour tous les individus de sortir des rôles implicites qu’impose

la société machiste. Le sexisme, c’est l’oppression de l’ensemble des hommes et des

femmes par la société patriarcale et machiste.

– Pourquoi le féminisme est-il nécessaire

? parce qu’il y a un problème, général mais si bien

caché et intégré depuis des siècles, que peu de gens en sont conscients. Aujourd’hui

l’égalité entre hommes et femmes ne va pas de soi, les femmes sont globalement toujours

les plus opprimées, dans tous les domaines de la vie.

– Un mouvement est nécessaire car les femmes, dans leur grande majorité, n’osent pas agir individuellement. C’est pourquoi il existe souvent une contradiction entre ce qu’une femme revendique au sein de son mouvement et ce qu’elle ose faire ou dire chez elle ou dans sa vie de tous les jours.

– Il ne faut pas oublier que les droits élémentaires et fondamentaux de divorce ou de vote

n’ont été acquis que très récemment en France

– beaucoup d’hommes dans le monde n’ont pas de droits

– ne pas focaliser sur les différences physiques entre les sexes car il y a parfois plus de

différences entre deux hommes ou de femmes qu’entre un homme et une femme.

– Question à se poser : pourquoi, dans les mouvements Nuit Debout, les femmes sont-elles

partout sous-représentées ?

le féminisme doit être un mouvement émancipateur, pour accélérer les prises de

conscience et l’évolution des mœurs, exemples la pub a encore beaucoup de slogans qui rabaissent la femme au rôle d’objet esthétique, domestique ou sexuel, trop de tâches sont encore officieusement laissées au femmes, y compris à Nuit Debout La Rochelle (cuisine, vaisselle, ménage) et certaines tâches leur sont tacitement refusées, comme par exemple la construction ou le bricolage, trop de blagues misogynes ont encore cours et doivent être supportées par les femmes qui veulent s’intégrer là où elles ne sont pas majoritaires

trop d’idées préconçues sont encore dans les mentalités en ce qui concerne la liberté

sexuelle ou même la liberté de draguer qui elle souhaite pour une femme, on se

félicite que son ado ait une copine, même si cela change souvent mais on a peur que

notre fille fasse de même, et du qu’en dira-t-on

trop d’inégalités persistent dans le langage, il y a encore énormément de métiers qui

n’ont pas de forme féminine reconnue.

il faut aussi que les femmes se réveillent et acceptent de prendre des initiatives et des

risques pour revendiquer, dans la vie de tous les jours, leur droits au respect, le partage

équitable des tâches et pour exiger de récupérer la liberté qu’on leur a prise.

– Pourquoi l’ancien schéma est-il encore appliqué par certains ados ? Parce qu’ils ont

grandi dans un société patriarcale et machiste. Dans encore beaucoup d’écoles et de foyers

on ne demande pas la même chose aux garçons et aux filles…

beaucoup d’hommes n’imaginent même pas les risques que doivent encore prendre les

femmes qui veulent par exemple, se promener seule la nuit, quelque soit leur âge.

– pourquoi y-a-t-il encore beaucoup moins de femmes en politique

double vie, au travail et à la maison, les femmes n’ont pas de temps pour le reste, et les

Les femmes veulent pouvoir faire les choses autrement, elles veulent que ce ne soient plus ? Parce que, avec leur retraitées, qui sont de la vieille génération, n’osent pas se faire entendre…

les valeurs dites masculines qui priment dans les décisions, exemple la violence lors des

manifestations

-Les facteurs facilitant pour ce nouveau monde s’appellent RESPECT POLITESSE

PARTAGE

En ce qui concerne la galanterie, certaines femmes se sentent rabaissées par ces

démonstrations, de même que le fait d’être sur-protégée par leur père ou par d’autres

hommes qui veulent jouer ce rôle.

– Mais l fait de tenir la porte à une femme pour entrer quelque part est juste, pour moi, une

marque de gentillesse. On veut faire plaisir mais pas du tout rabaisser.

Cercle de parole Ecologie – 23 Mai – 18h

Sujets proposés :

1: Container verre : taxe pour la fondation de la Recherche contre le cancer et la foret primaire (ça se passait dans les années 80). Que les déchets aujourd’hui soient taxés (+ spécialement les déchets non recyclables) pour la recherche.

2:Nettoyage des plages
3 Mal bouffe, Mac Do, KFC…

Sujet choisi: 3. La malbouffe. Que faire pour lutter contre?

Actions radicales: Boycotter/ Destruction/ Blocus (les deux derniers étant illégaux). Ou : Pique-nique bio devant les établissements (prix libre)/ Sensibiliser, éduquer;

création de tracts (liste des ingrédients)

Propositions : Manif musicale contre Mac Do: départ arbre hommage à Chico Mendes (assassiné au Brésil) rue de l’escale.

Référent musique: Jean Pierre

Trajet 16h30: Grosse horloge –> Port MacDo. Banderoles: le référent s’en occupera avec son équipe
Intervention Nana: « Et le KFC?… »

KFC: Action direct: il faut s’attaquer à l’image de KFC.

Tractage massif :
Dessin: poulet en costard à 3 pattes// Il vomit des dollars/// Slogan: l’aile ou le fric. Thème 2: Nettoyage des plages (et du Gabut) A faire l’après midi (expérience précédente fiasco le matin (ils étaient 2 ) et s’il y a du monde sur la plage il faut sensibiliser.

Référent: M et S.

Besoin Sacs poubelles/ Possibilité: organisation concert plage (1 système électrique proposé par K). Voir avec les médias pour communiquer l’action.

Assemblée générale – 22 Mai – 16h30

Grand feu : symbolique et utilitaire

Barbec du dimanche, continuer les discussions citoyennes la nuit, …

Proposition : refaire le même principe avec de la chaux, mais sur une plaque d’acier : récupérer la plaque derrière xxx ; faire un trou avec un foret pour mettre un anneau et une corde pour le déplacer

Proposition adoptée : demi-fût avec 4 pieds en croix recouvert de chaux ; géré par J

Proposition : acheter un gros barbec

Courrier demande de RV avec la mairie

La lettre doit être écrite dans le sens première rencontre, on apprend à se connaître

Doit tenir sur une seule page ? Trop long !

« Pouvez-vous nous faire parvenir le programme du Gabut ? » plutôt que d’affirmer qu’il n’existe pas !

Mettre la vraie date entre parenthèses parce que mars, ça ne va pas parler au maire

HM, trop encarté; c’est nous qui lui faisons la proposition ; mais pourquoi inviter une tierce personne en observateur? Trois personnes référentes ou coordinatrices de ND (G ou le nouveau référent décide qui vient avec lui ou par qui il se fait remplacer ; tirage au sort ?), et c’est tout : ne pas y aller à trop nombreux ; pour les RV suivants, pourquoi des sympathisants en plus

Presse : ne pas l’inviter, ce n’est pas une conférence ; pour les futures entrevues, peut-être

Coordinateur : fait le lien entre les référents, fait en sorte qu’il n’y ait pas de doublons et que tous soient prévenus ; plusieurs parce que pas de chef et parce que tous ne sont pas disponibles en même temps ; plus coordination des nuits debout au niveau national (initiative nationale n’a pas eu lieu car autre initiative pour reprocher FB fermé ; proposition définition de ce qu’est ND arrêtée), coordination avec les personnes qui ne viennent pas à l’agora ; cf les anciens compte-rendus pour plus d’explications

C et J se retirent de la coordination

Volontaires : A, G + Po, P, D

G quitte la référence permanence

T se propose d’aider B pour la commission web

Référente tract doit imprimer toutes les infos pour les faire apparaître sur le camp pour ceux qui n’ont pas le net

Proposition d’un atelier création artistique ; à voir avec Guy (fait partie du forum associatif)

Plan prévu pour la scène accepté à condition que les palettes soient fixées ensemble

Programme semaine prochaine :

A fait des ateliers « libération » libres

Thèmes pour les cercles de parole : économie (vendredi), éducation (dimanche), constitution (jeudi), écologie (lundi), santé (mardi) + vie alternative, thème un peu libre (mercredi)

Action nom des rues avec J à mettre en place

Groupe médiation de 5 personnes tiré au sort :

Suzanne, Guy, Bastien, Thérèse et Ambre

Retiré dans 15 jours

Atelier non violence – 16 Mai – 18h

→ Jeu de rôle autour de la non-violence lors d’un exercice de résistance face aux forces de l’ordre.
Le jeu est composé de deux équipes, la première étant les militants, l’autre les forces de l’ordre. L’objectif est pour les militants de protéger un espace ( la surface d’un tapis ) sans utiliser la violence. Pour la police, le but est de les sortir de la zone le plus vite possible, maximum 30 minutes.

→ Les militants bénéficient d’un temps de préparation où ils vont élaborer un plan ( mêlée des corps au sol, accrochage avec des cordes.. )

→ C’est parti ! L’équipe de militants a décidé de se tenir au sol autour d’une table, deux d’entre eux sont chargés de parler aux forces de l’ordre pour les retarder. Ils discutent, rigolent et tentent de les déconcentrer. Mais au bout de 5 minutes, les forces de l’ordre prennent les choses en main et commencent à charger sur le tas de militants. La confrontation dure 10 à 15 minutes, tous sont embarqués au commissariat.

Les parties s’enchaînent, essayant toujours une tactique différente. Ça ne marche pas forcement mais tout le monde rigole beaucoup.

Après cette session de force ( car tout le monde est très essoufflé, preuve de la force physique que requiert le militantisme ! ), on commence les interrogatoires de garde à vue. Tout le monde y passe, Guigui ayant pris le rôle de l’interrogateur.
Demande d’avocat, il défend son client comme il peut face aux accusations. Une mère et sa fille jouent sur le manque de connaissances juridiques de la police.

Nous terminons l’atelier en offrant un café à tout le monde.

Communiqué suite à l’interpellation d’un participant à la manifestation du 17 Mai

Suite à l’appel à manifestation des différentes centrales syndicales le 17 Mai, un jeune homme ayant participé au mouvement Nuit Debout a été violemment interpelé à coups de matraque par les forces de l’ordre qui ont refusé de mentionner l’objet de son arrestation.

Cette interpellation s’est déroulée à 20m d’un lycée, au milieu des lycéens engagés au sein de cette manifestation. Cette personne n’a fait qu’apporter sa présence au sein de l’initiative qui était de bloquer le périphérique rochelais.

Une première interpellation a été avortée alors même que cette personne était en train de prévenir le responsable des renseignements généraux de son intention d’appeler à dispersion des lycéens encore présents ! Dans un second temps, la BAC l’a interpellé alors qu’il prenait le chemin du retour. Cette intervention, à la limite de l’irresponsable, a failli générer un affrontement entre les lycéens présents sur place et les forces de l’ordre alors même que la situation était calme. Il a fallu l’intervention de personnes extérieures pour maitriser la situation.

Nuit Debout soutient son camarade suite aux violences dont il a été victimes et appelle a un rassemblement non violent pour protester contre cette arrestation arbitraire.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Cercle de parole Non violence – 6 Mai – 18h

(début prise de notes 19h)

Ce compte rendu n’est composé que de citations individuelles de personnes participant à l’atelier. Elles ne sont en aucun cas un avis partagé de tous.

Sous ordre, ne prennent normalement pas d’initiatives :

BAC : Brigade anti-criminalité

CRS : Compagnie Républicaine de Sûreté (=groupe sans libre arbitre, un seul cerveau pour tous)

Les forces de l’ordre existent parce qu’on a peur du désordre.

Etre flic, c’est un choix de métier qui te permet de t’exprimer par la violence. Quand la personne s’engage, cela peut être pour de bons motifs ; après, elle peut devenir « barjo » quand on lui demande de faire des « saloperies » … Les publicités pour pousser les gens à s’engager ne sont que manipulation du peuple.

Les flics sont formatés en fonction des choix politiques. Où situe-t-on l’intérêt général ? L’armée est une machine très bien huilée au niveau du conditionnement, la personnalité de chacun n’est pas en question.

On ne peut pas remettre en cause l’existence de la police. Il faut différencier la police de répression, de défense et de proximité.

  • Pourquoi les flics provoquent-ils la violence ou sont-ils violents ?

Pour maintenir l’ordre

Pour faire peur

Pour énerver le peuple lors des manifs, délégitimer les mouvements (attention aux flics infiltrés)

  • Les casseurs font partie des manifestants et c’est grâce à eux que les ZAD survivent par exemple.

Cerner ce qu’est la violence :

Elle peut être légitime et juste.

Chomsky disait « si vous voulez être violents, il faut être sûrs de gagner »

Cercle de parole – 6 Mai – 18h30

 

Ce compte-rendu n’est composé que de citations individuelles de personnes participant au cercle de paroles. Elles ne sont en aucun cas un avis partagé de tous.

Démocratie : pour le peuple, par le peuple, avec le peuple

. Problème des résultats d’élections à 49/51% : près de la moitié des électeurs n’est pas d’accord

. Les décisions doivent être prises en commençant par le bas.

Le référendum n’est pas forcément une solution : le résultat peut être oui sans que la décision du peuple ne soit respectée pour autant après. Ex : 63% des votants au référendum était contre la constitution européenne. Elle a été remaniée puis entérinée sans autre consultation.

Elections tous les 5 ans au niveau local d’une assemblée nationale ; cette dernière élit un bureau ; ce dernier élit un président.

Est-ce que les citoyens sont capables de donner leur avis sur tous les sujets ? Pour les sujets compliqués, il faut que les représentants soient des techniciens. Ex : géopolitique. // Se méfier de ceux qui sont censés détenir le savoir ; le peuple est capable de comprendre si on utilise des mots simples pour communiquer. Il faut des traducteurs et des enseignements. Comment fait-on des moutons de berger ? Comment fait-on des gens responsables d’eux-mêmes ?

. La loi a été préparée bien en amont de l’arrivée d’El Khomri : elle a donné son nom à une loi une journée après sa nomination !

. A une époque, les parlementaires votaient en fonction de leurs convictions.

. Pourquoi pas le tirage au sort ? Les gens tirés au sort se prennent au jeu, font les choses sérieusement.

. Le problème, c’est le contrôle que l’on peut avoir sur nos représentants. Ceux-ci doivent nous représenter, pas nous diriger. Ils sont prêts à toutes les compromissions pour être réélus. OK pour avoir des représentants s’ils respectent leurs promesses et votent toujours en connaissance de cause.

. Un autre problème est la professionnalisation de la politique. Les députés pourraient garder leur travail habituel, ou leur salaire habituel : la politique ne doit pas être un gagne-pain.

. Problème des personnes condamnées qui continuent leur mandat.

. Problème du cumul des mandats autorisé, alors qu’on ne peut pas cumuler les emplois !

. Il faudrait limiter les mandats dans le temps. Mais certains sujets doivent être réfléchis sur plus de 5 ans.

. L’enjeu de ND est-il de déterminer un représentant pour arriver au pouvoir et changerait la démocratie actuelle? Attention, une personne seule est fragile et trop faible devant les multinationales. C’est au peuple de se retrouver à l’Elysée !

La constitution : pour et par qui ?

. La constitution doit être réactualisée, car beaucoup de choses de la société n’existaient pas à l’époque. Il faut des valeurs plus éthiques, avec le respect des uns et des autres.

. Le peuple doit écrire sa propre constitution. Si l’on fait une assemblée constituante, comment les membres seront choisis ? Il faut qu’ils ne puissent en aucun cas réclamer un pouvoir quelconque par la suite.

. Dès lors qu’on écrit des règles, on cherche à les contourner.

L’école

. Nous commençons tous par l’école. Il faut une éducation à la citoyenneté, à la politique. Tout passe par là. Mais il faut avoir envie d’apprendre. Avant, des matières existaient pour ouvrir sur la compréhension du monde.

. N’est-ce pas le rôle de la société, des parents, etc., de faire cette éducation ? Ou n’est-ce pas une démarche personnelle de développer son esprit critique. Utilisation d’internet ? Les images sont traitées, modifiées…

. Nous devons apprendre à réfléchir, sinon les personnes au pouvoir peuvent maintenir leur pouvoir.

. A l’heure actuelle, on ne débat pas avec les élèves, on se limite aux manuels scolaires. L’enseignement, pas l’endoctrinement !

. Le but de l’école, c’est de mettre les gens dans des cases.

Consommation

. Il y a un travail sur soi à faire : de quoi ai-je besoin ?

. Problème de la surconsommation ; les centres commerciaux se multiplient dans des endroits où le nombre de consommateurs n’augmente pas ! Or ces consommateurs ne peuvent consommer plus car ils n’ont pas plus d’argent…

. Décroissance ? Il faut supprimer le terme de « croissance » du vocabulaire ! (de même pour le « chômage » et la « création d’emplois »)

. Aujourd’hui, on investit plus dans notre logement que dans la nourriture ! A-t-on besoin de logements avec autant d’espace ? A-t-on besoin de plusieurs salles de bain ??

. Paradoxe de la télé : d’un côté, des émissions te parlent de faire attention à ta consommation, et de l’autre, on te dit qu’il faut consommer pour la croissance de la France !

. On peut subvenir aux besoins de tous grâce aux paradis fiscaux. Quid de Total, Areva, Monsanto… ?

Divers

. Il y a deux types de révolution :

  • Soit on passe à un autre système : opposition
  • Soit on crée un autre système dans le système, qui en grossissant, va le remplacer : changement par l’exemple

. C’est utopique de créer une bonne politique qui va correspondre à tout le monde car on est tous différents

. Est-on capable de fonctionner comme des fourmis ? On casse l’état et on revient à des petits groupes en autosuffisance

. Les usines sont nécessaires. Le problème, c’est que le fruit du travail va au patronat. Il faudrait que ce que produisent les ouvriers leur profite à eux !

. Tri des déchets : nous avons reculé de 35 ans en termes de considération : avant, les bouteilles étaient consignées ; maintenant, nous payons le recyclage dans nos impôts et sommes considérés comme de mauvais citoyens si nous ne le faisons pas…

. Idée de Ce : faire des barbecues le soir pour attirer les gens (s’engage à s’en occuper)

Protégé : Assemblée générale référents – 14 Mai – 14h45

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑