Recherche

LA ROCHELLE DEBOUT

Mois

avril 2016

Forum citoyen du 53 Mars/22 Avril

Nous étions une vingtaine libres citoyens pour ce Forum de Nuit Debout

En une assemblée de rue ce fût la libre expression avec dans un premier temps et longuement, la non violence pour thème. Nous avons définit ce qu’est la non violence et la violence, en commençant par le début, le moment où elle apparaît selon les différentes sensibilités de chacune et chacun. L’intention est fondamentale. Elle interfère dans le milieux du Travail en une accumulation de contrainte plus ou moins violentes psychologiquement. L’histoire de chacun mérite d’être entendu, l’expression du mal-être sans avoir les moyens d’agir fait souffrir.
Par ailleurs, il a été discuté de l’affiche de la CGT face à la violence, et l’impuissance que l’on peut éprouver. Nous étions tous pour que notre société en finissent avec la misère et l’exploitation, et toutes ses conséquences. L’idée serait dans l’Egalité de chacun à chacun, une certaine fraternité. Serait-ce le Capitalisme qui crée un nœud de violence ? alors que tous voudraient vivre bien, ensemble, sans guerre, sans conflits. C’est la considération que l’on porte aux autres qui ait facteur de pacification. La colère est une désharmonie qui perd la raison. Toute violence est l’ultime expression de la personne. Ne cherchons pas à justifier la violence, elle est injustifiable alors que l’humour, lui, sauve. La meilleure façon d’éradiquer la violence c’est de l’éradiquer en ne la générant plus. La violence comme la non-violence c’est nous qui les avons créé. La non violence est paix, prospérité et bonheur. L’Etat c’est notre commun, il est nôtre, par les valeurs. Certains pensent que les français sont racistes, d’autres pas. Le racisme c’est un manque de c’est un manque de considération. Heureusement bon nombre de concitoyens ne baissent pas les bras, et s’investissent.

Par Patrick

 

Atelier assemblée constituante

Le #52 Mars / 21 avril 2016
Jeudi soir, 19h, Atelier constituant au bar solidaire l’Aiôn.
Une soirée organisée par Cédric et Pierre-Olivier nous font la présentation du déroulement de l’atelier de ce soir.
Le sujet est l’écriture d’un article de la nouvelle constitution par le peuple, la nation.
On commence par se présenter, chacun donne son nom, et un thème de son choix. Les thèmes seront repris en petits groupes afin de s’essayer à rédiger un article constitutionnel.
Voici la liste des thèmes cités
Démocratie
Avenir
Libertés
Social
Intelligence
Egalité des droits & lutte contre les inégalités
Économie solidaire & circulaire
Éducation
Pénalisation du mensonge
La constitution
Les contres pouvoirs, souffle démocratique
Le mode de désignation du Président
Respect dans le monde du travail
Logement
La république sociale
L’influence du citoyen, son vrai pouvoir
Tolérance
Rapport à la propriété
Alimentation
Mode gouvernance
Le partage du travail
Système bancaire
Sacrifice individuel / société
Économie circulaire
Après avoir listé les thèmes soumis par les participants, nous sommes invités à opérer en rapprochement et un choix par consensus entre les différents thèmes selon les logiques et priorités de chacun.
Une fois les items sélectionnés nous sommes invités à nous réunir par groupes de 4 à 6 personnes pendant
Retour des Groupes
I-Un préambule :
La démocratie est le pouvoir du peuple par le peuple et pour le peuple. Le peuple ne consent à accepter des représentants qu’à partir du moment où il peut les contrôler c’est à dire non seulement les désigner, mais aussi les destituer.
° Stochocratie  Assemblée de citoyens tirés au sort, afin de surveiller les élus.

II-Aspect social de la république :
Dans l’article 1, derrière l’affichage certaines inégalités.
–> un logement pour tous, indispensable et indiscutable
–> accompagnement social sécurisant pour les épreuves de la vie
–> humaniser le logement, mixité sociale, architecture au service du lien social
–> créer et redévelopper de la cohésion sociale
–> justice sociale, impératif d’une meilleure redistribution
III-Système bancaire :
Principe constitutionnel :
° Sont exclus du secteur des marchés boursiers, les moyens de production liés à des besoins vitaux.

IV-Alimentation et Santé :
Partir de la définition de la bonne santé de l’OMS : La santé est un état de complet bien-être, physique et mental.
Réforme de l’agriculture : Penser autrement nos modes de production et de consommation (développer et promouvoir de nouvelles initiatives : Permaculture, fermes urbaines…)
Mieux éduquer/ accompagner nos enfants qui sont les consommateurs de demain
Valoriser l’aspect thérapeutique des médicine parallèles et de l’alimentation.
La science doit être mise au service de l’accessibilité à des produits sains.

.

V- Le sacrifice individuel en rapport au social :
Le sacrifice individuel est l’action de rendre sacré ; de magnifier l’abandon du superflu. C’est un changement de base du confort.
Cela passe par
° La consomation responsable
° Le respect de soi, du vivant et de l’environnement
Il s’agit d’être conscient que le vrai bonheur est celui que l’on construit soi-même en son for intérieur.
Et que le bonheur de chaque individu est la source du bonheur collectif
VI- Le rapport à la propriété dans la nouvelle constitution :
Définition de la propriété Usus, Fructus, Abusus
• tout n’est pas appropriable sauf la propriété d’usage, lié à un usage réel (même les mots, Ex : Ushuaia, abolition de la propriété privée intellectuelle, l’art est-il appropriable, avoir un Picasso chez soi est-il normal, le génome…)
• La science est l’aboutissement de la connaissance commune donc les découvertes devraient être des biens communs.
La transmission de la propriété, l’héritage qui a pour incidence de nier l’égalité de facto.
VII- Le service public :
• C’est une construction étatique utile et efficace, il faut le conserver et l’améliorer, c’est un acquis de notre société
Groupe liberté :
Le thème de liberté soulève de vifs débats, il est rappelé que cette notion doit être encadrée. Bien connue, sa définition qui dit qu’elle s’arrête là où commence celle des autres.
Le respect de soi même et des autres. Démocratie. Conditions de vie. Rapport salariat / entreprenariat / production personnel

Cercle de parole – 62 Mars / 1er Mai 2015

Place de verdun, après la manifestation et la prise de parole inter-syndicale

→ Débat sur les lieux de Nuit debout La Rochelle :
« C’était une décision collective, nous avons débattu Cours des dames »
« Il y avait Nuit debout officiel, créée après la manifestation du 31 mars et ND non officielle organisée bien avant »

→ DEBAT DU JOUR : ND d’avant // ND d’aujourd’hui
« Nous sommes une colonie qui se défend, contre l’alcool, les drogues Cours des Dames, contre les squatteurs au gabut »

« Trouver le plus petit dénominateur commun »
« On doit se reconstruire ensemble »
« Il faut agir, il y a toujours la menace policière »
« Chacun est libre et nos libertés individuelles doivent être respectées »
« Il faut reconnaître que certaines lois sont restrictives : fumer deux rues plus loin »
« Un but, retrouver de la démocratie dans ce pays »
« Exemple : parcours de la manifestation du jours, qui était une manifestation sauvage, illégale. Car annulée au dernier moment par la préfecture du fait de notre arrivée au sein du cortège »
« Ne nous figeons pas sur les responsabilités »

– Convergence des luttes
« Début de la convergence, mardi 3 mai17h30 Verdun, manifestation puis pique-nique Cours des dames. »

– Les idées de Nuit Debout
« Faire converger les luttes, détruire le capitalisme »
« Combattre la loi El Khomri »
« Construire un rapport de force »
« On se mettra d’accord sur la société que l’on veut après »
« Nous avons besoin que le monde du travail se mette en lutte »
« Nuit debout doit intégrer tout le monde »
« Intégrer le pic des réfugiés, des banlieues, cela demande de la structuration, de la régulation. »
« Construire une ville avec une place où tous puissent parler dans la ville,un exemple de société »

– Vrac…
« Nos moyens de revendication légaux sont inefficaces »
« Est-ce qu’on revendique d’autres combats annexes ? Inutile »

– « Pour tenir longtemps : aucune étiquette, être maître de soi-même, la rue nous appartient »
Rester sur le principe qu’on fait ça car « on a besoin de se fédérer et non de se marginaliser »
Il n’y a qu’une ND, pas 2
« Pas de couleur sur le site, être multicolore »
« ND doit être républicain et laïque »

– Aujourd’hui ( dimanche 1er mai ), on a remercié les syndicats.
Remarque : mots qui ont fait mal à la manif du jeudi 28, « c’est peut être pour ça qu’on a pas été invités à l’intersyndicale »

-Quel est l’objectif de ND ?
« Se mettre à travailler et arrêter le blabla »
« démontrer qu’on est capables de créer une autre façon de vivre »
« la marginalité, c’est l’avenir »
« être soi-même »
« gène de ne pas pouvoir exprimer ses idées en tant que citoyen »
citation de Che Guevara « Un révolutionnaire doit être exemplaire, pas de femme…»
Nietzche « je veux être un pont entre l’homme et le surhomme »
« ce combat nous dépasse »
« N’imposons pas de règles, faisons des erreurs pour les mettre en place démocratiquement »
« On ne repart pas d’une page blanche, chacun arrive avec ses expériences »

– Intérêt :
« changer la société »
« laisser de côté notre affectif »
« nos motivations sont bonne, sont là, il faut dépasser nos petits problèmes, mettre de l’eau dans son vin »

– « la police a pour ordre de laisser faire les casseurs »
«  Art 49-4 : droit de retrait des policier(e)s s’ils ne sont pas d’accords avec les ordres ( immoral, illégal.. ) et association : Une vie après la police. »

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑